Né en 1969, en banlieue parisienne (92), Gabriel Attic est un Européen français. Incarné dans une famille protestante, il a un père pied noir de l’Oranais (d’origine andalouse et marrane) et une mère d’origine basque et charentaise (ancêtre de noblesse d’épée). Puîné d’une famille de quatre enfants. Dans l’ombre d’une sœur aînée trop tôt disparue, il a grandi avec sa sœur benjamine autiste, dont le handicap lui fait prendre conscience très tôt de l’importance de la communication et du langage, qu’il soit verbal ou corporel. Il a un frère cadet avec lequel il s’est construit dans son enfance.

 

Psychologiquement, la lecture  de l’œuvre de Carl Gustav Jung, complétée par une formation (à l’Antenne romande C.G.Jung Institut-Zürich), a enrichi une compréhension profonde de son intériorité.

Spirituellement marqué par le christianisme, l’apprentissage des exercices spirituels d’Ignace de Loyola lui permet une pratique quotidienne de méditation. L’influence des Pères de l’Eglise: Clément d’Alexandrie l’a amené à approfondir l’héritage antique dans l’obéissance à l’injonction apollinienne (Connais-toi toi-même); Origène lui a ouvert les yeux sur une lecture de la Bible au temps des Judéens du Second Temple… Lorsque les rabbins n’existaient pas encore et que seuls veillaient les gardiens du Sanctuaire.

Artistiquement, il a pratiqué l’escrime artistique pendant quatre ans sous les auspices des Lames sur Seine et sous l’égide bienfaisante du regretté Maître Claude Carliez (1925-2015), en découvrant la comédie théâtrale avec Dominique Duroussaud. A partir de 2003, il s’investit corps et âme dans le tango argentin. Pour accompagner son travail d’écriture, il a eu l’honneur de réaliser une résidences parrainée par le CNL: un séjour en 2008-2010 au Domaine de La Prée avec l’association Pour que l’esprit vive lui a permis de poursuivre son travail d’écriture dans des conditions optimales, au sein d’une ancienne abbaye cistercienne reconvertie au XIXe siècle en château de plaisance.

Intellectuellement, il est influencé par son métier d’historien de l’Antiquité (www.sjgsanchez.fr).