Né en 1969, Gabriel Attic est historien chercheur de métier. Puîné d’une famille de quatre enfants. Dans l’ombre d’une sœur aînée trop tôt disparue, il a grandi avec sa sœur benjamine autiste, dont le handicap lui fait prendre conscience très tôt de l’importance de la communication et du langage, qu’il soit verbal ou corporel. Intellectuellement, il est influencé par son métier d’historien chercheur dans l’Antiquité (www.sjgsanchez.fr). Son approche psychologique est marquée par sa fréquentation de l’œuvre de Carl Jung.

Artistiquement, il a pratiqué l’escrime artistique pendant quatre ans sous les auspices de Maître Michel Olivier (Les Lames sur Seine) et sous l’égide bienfaisante de Maître Claude Carliez, en découvrant la comédie théâtrale avec Dominique Duroussaud. A partir de 2003, il s’investit corps et âme dans le tango argentin. Pour accompagner son travail d’écriture, il a eu l’honneur de réaliser une résidences parrainée par le CNL: un séjour en 2008-2010 au Domaine de La Prée avec l’association Pour que l’esprit vive (http://pqev.org) lui a permis de poursuivre son travail d’écriture dans des conditions optimales, au sein d’une ancienne abbaye cistercienne reconvertie au XIXe siècle en château de plaisance.